forum sepharade-janine

politique, divers
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mais pourquoi diable défendez-vous Nadine Morano?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Yann



Nombre de messages : 2300
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Mais pourquoi diable défendez-vous Nadine Morano?   Lun 5 Oct - 12:41

Lettre ouverte de Maurice Szafran à Alain Finkielkraut : Mais pourquoi diable défendez-vous Nadine Morano?

http://www.challenges.fr/politique/20151004.CHA0106/lettre-ouverte-a-alain-finkielkraut-mais-pourquoi-diable-defendez-vous-nadine-morano.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann



Nombre de messages : 2300
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Mais pourquoi diable défendez-vous Nadine Morano?   Lun 5 Oct - 12:52

Maurice Szafran n'est pas un grand intellectuel et en tout cas qui ne peux absolument pas se comparer à Alain Finkielkraut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khaledelbidaoui

avatar

Nombre de messages : 899
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/08/2014

MessageSujet: Re: Mais pourquoi diable défendez-vous Nadine Morano?   Lun 5 Oct - 15:24

Maurice Szafran n'est peut être pas un grand intellectuel, mais en tout cas, il a le mérite d'avoir de la jugeote et le sens de l'éthique.
Alain Finkielkraut était un grand intellectuel ( de gauche Twisted Evil ), mais depuis quelque années, il soutient sans condition un autre ex-intellectuel de gauche (Renaud Camus). Renaud Camus, bien qu'il se défend d'être d'extrême droite, a appellé à voter Marine Lepen en 2012, a théorisé la "Théorie du Grand Remplacement" avatar catho "d'Eurabia", ainsi que les accusations d'antisémitisme suite à un texte qu'il a rédigé dans le journal qu'il publie en 1994:

« Les collaborateurs juifs du Panorama de France Culture exagèrent un peu tout de même : d’une part ils sont à peu près quatre sur cinq à chaque émission, ou quatre sur six ou cinq sur sept, ce qui, sur un poste national ou presque officiel, constitue une nette sur-représentation d’un groupe ethnique ou religieux donné ; d’autre part, ils font en sorte qu’une émission par semaine au moins soit consacrée à la culture juive, à la religion juive, à des écrivains juifs, à l’État d’Israël et à sa politique, à la vie des juifs en France et de par le monde, aujourd’hui ou à travers les siècles. »




Donc, en défendant Morano, Finkie s'égare et égare ses lecteurs/auditeurs.

Un autre avis d'un journaliste que j'apprécie moyennement (Bruno Roger Petit) mais qui a parfaitement résumé la sortie de Finkie:


La pathétique défense de Nadine Morano par Alain Finkielkraut


Sur France Inter, Alain Finkielkraut est venu au secours de Nadine Morano, victime selon lui de "l'antiracisme fou". Le problème, c'est qu'Alain Finkielkraut se trompe de cible et d'argument.

Ce n'est pas beau à voir un homme qui se quitte. C'est un triste spectacle que l'on aimerait éviter de contempler. C'est pourtant ce à quoi France Inter nous a conviés ce vendredi matin. Il ne manquait plus que l'avis de l'indispensable Alain Finkielkraut dans la polémique Nadine Morano et sa France, pays de race blanche : c'est désormais chose faite.

Finkielkraut fait du Le Pen version paternelle. Ou du Marchais. Il aime faire peur avec lui-même, se réjouissant même d'avoir été présenté comme « néo-facho » par le Nouvel Observateur, jubilant quand le présentateur de France Inter rappelle qu'il fut gauchiste avant de devenir l'incarnation suprême du néo-réactionnaire français. Finkie se veut plus Barrès que Maurras, se posant en chaînon manquant du nationalisme français, quelque part entre Zemmour et Déroulède.

Oui, l'essayiste adore faire peur avec lui-même. C'est son bon plaisir. Il est l'intellectuel le plus à droite de France et paraît s'en féliciter, affichant une sorte de masochisme assumé. Finkielkraut, comme Michel Onfray adore être détesté. Vilipendé. Hai. A croire que ces deux-là se livrent à une sorte de duel à distance dans le genre...

Pour Finkielkraut, l'antiracisme est devenu fou

Bien évidemment, venu vanter sur Inter les mérites de son nouveau livre, l'académicien français a été interpellé sur le cas Nadine Morano. Et sans surprise, hélas, il est venu au secours de la députée européenne, prise dans la tourmente politique depuis sa célèbre sortie de la semaine passée portant sur la "France, pays de race blanche".

Pourquoi s'en étonner, quand on entend Alain Finkielkraut dénoncer la "ritournelle de la dénonciation des heures les plus noires de notre histoire", dans la droite ligne de la "zemmourisation" médiatique de forte intensité que l'opinion subit depuis des années.

Donc, l'académicien s'est lancé dans un plaidoyer en faveur de la vedette de la semaine : "Nadine Morano, je ne dis pas que c'est une victime, je dis simplement qu'elle a cité très approximativement une phrase prononcée par le général de Gaulle en 1959 pour justifier l'indépendance de l'Algérie". Et de rappeler "en substance" la célèbre phrase : "La France doit accueillir des gens de toutes couleurs, mais une minorité d'entre eux, parce que c'est un vieux peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de réligion chrétienne."

Et Finkielkraut de reprendre : "C'est ce qu'a essayé de dire Morano... Il me semble que l'antiracisme est devenu fou et on en est train de tisser une sorte de signe d'équivalence entre la Croix gammée et la Croix de lorraine, et on fait rôtir de Gaulle dans l'enfer de l'antiracisme avec le fondateur du Ku klux klan et Adolf Hitler ! Il faut arrêter ce genre de discours ! C'est absurde ! Je ne fais pas de Nadine Morano une victime, je constate que l'antiracisme est assoiffé, toujours d'un nouveau gibier".

Double faute pour l'académicien

De l'art de perdre, en une tirade, la qualité d'intellectuel. Double faute pour l'académicien. Et d'une, parce que Finkielkraut lit la citation de De Gaulle, relative à la situation de la France de 1959, comme si elle valait prophétie pour la France de 2015. L'académicien fait ce qu'il reproche en permanence à ses adversaires de faire : lire l'histoire avec les lunettes du présent. Obsédé qu'il est par sa mélancolie française, il tente de camper un De Gaulle qui, en 2015, serait aussi islamophobe que ceux qu'il passe son temps à défendre sur les tréteaux médiatiques. La mise en abyme méthodologique est surprenante, mais elle est irréfutable.

Et de deux, conséquence de cette lecture contemporaine de la citation gaullienne, le nostalgique de Charles Péguy (pauvre Péguy, il ne méritait pas ça) finit par falsifier les raisons qui ont poussé les détracteurs de Nadine Morano à condamner sa réutilisation frauduleuse de ce qui est rapporté par Alain Peyrefitte dans "C'était de Gaulle". Égaré par son obsession pathologique de la dénonciation de l'antiracisme et des antiracistes, Finkielkraut les accuse ensemble d'allumer un bûcher infernal pour y faire "rôtir le général de Gaulle avec Hitler et le fondateur du Ku klux klan", le tout justifié par "l’instauration d'une équivalence entre la Croix gammée et la Croix de Lorraine".

Or, c'est exactement le contraire qui s'est produit. Tout au long de la semaine écoulée, il a été démontré qu'il fallait condamner politiquement et moralement Morano pour avoir travesti et trahi de Gaulle.

La contextualisation des propos du général a été générale, et tous ceux qui se sont penchés sur l'affaire ont tranché dans le même sens. En reprenant à son compte, et de manière peu maîtrisée (le "peuple" devenant "pays", ce qui est absurde, car comment définir la race d'un pays?) la version falsifiée par Eric Zemmour des propos gaulliens, Nadine Morano a fait œuvre de malfaisance politique et intellectuelle, ni plus, ni moins.

Une époque où la haine est le viatique de la pensée

Rappelons encore une fois ici que le propos, dans le contexte de l'époque, n'était ni raciste, ni identitaire, mais visait à moquer les partisans de l'Algérie française, qui pensaient que l'on pouvait franciser le peuple algérien contre sa volonté et en faire une sous-catégorie de la citoyenneté française dans la République. C'est au nom de cette contextualisation que Nadine Morano a payé le prix de son imposture et de son inculture, en ce qu'elle se permettait de prêter à de Gaulle une pensée racialiste qu'il n'a jamais eu.

En clair, à aucun moment, en aucune façon, il n'a été question, de la part des détracteurs de Nadine Morano, d'amalgamer "Croix gammée et Croix de Lorraine", c'est même l'exact contraire qui s'est produit, à savoir rendre à la Croix de Lorraine les vertus qui sont les siennes.

Comment un académicien français peut-il à ce point se méprendre ? Et surtout comment peut-il à ce point falsifier la réalité au mépris de toute rigueur intellectuelle ?

L'alternative est simple. Il se peut qu'Alain Finkiekraut, fort de sa praxis des médias audiovisuels, soit parfaitement conscient de la falsification qu'il a tenté d'opérer sur les antennes de France Inter. Ce serait donc en parfaite connaissance de cause qu'il aurait ainsi manipulé faits et événements pour les faire entrer dans une grille de lecture politique définie à l'avance. Ce serait peu digne de lui, et de sa personne et de sa fonction.

Il se peut aussi, qu'il soit de bonne foi, et que nourri d'approximations teintées de passion, il pense que son sentiment est vérité. Finkielkraut ne serait alors plus réflexion, mais réaction. Une intellectuel du sentiment et rien d'autre. Un Savonarole de la dénonciation de l'antiracisme. Ce serait tout aussi peu digne de lui, de sa personne et de sa fonction.

Dans un cas, il serait intellectuellement malhonnête. Dans l'autre, il serait intellectuellement irresponsable. Mais dans tous les cas, compte tenu de sa présence dans l'espace public, convenons qu'il serait dangereux.

Alain Finkielkraut, philosophe de son ressenti, est aussi effrayant que peut l'être, dans son genre, Michel Onfray. Mais ils disent l'époque, où la haine est le viatique de la pensée. De l'émotion avant toute chose. Ce sont les rançons de la médiatisation extrême des intellectuels les plus adaptés au format audiovisuel. Il faut s'y faire, en 2015, l'intellectuel médiatique pense sous lui à la télévision ou à la radio, sous vos applaudissements.

http://www.challenges.fr/politique/20151002.CHA0052/la-pathetique-defense-de-nadine-morano-par-alain-finkielkraut.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
addine69

avatar

Nombre de messages : 1994
Date d'inscription : 12/01/2014

MessageSujet: Re: Mais pourquoi diable défendez-vous Nadine Morano?   Lun 5 Oct - 15:28

Khaledelbidaoui a écrit:
Maurice Szafran n'est peut être pas un grand intellectuel, mais en tout cas, il a le mérite d'avoir de la jugeote et le sens de l'éthique.
Alain Finkielkraut était un grand intellectuel ( de gauche Twisted Evil ), mais depuis quelque années, il soutient sans condition un autre ex-intellectuel de gauche (Renaud Camus). Renaud Camus, bien qu'il se défend d'être d'extrême droite, a appellé à voter Marine Lepen en 2012, a théorisé la "Théorie du Grand Remplacement" avatar catho "d'Eurabia", ainsi que les accusations d'antisémitisme suite à un texte qu'il a rédigé dans le journal qu'il publie en 1994:

« Les collaborateurs juifs du Panorama de France Culture exagèrent un peu tout de même : d’une part ils sont à peu près quatre sur cinq à chaque émission, ou quatre sur six ou cinq sur sept, ce qui, sur un poste national ou presque officiel, constitue une nette sur-représentation d’un groupe ethnique ou religieux donné ; d’autre part, ils font en sorte qu’une émission par semaine au moins soit consacrée à la culture juive, à la religion juive, à des écrivains juifs, à l’État d’Israël et à sa politique, à la vie des juifs en France et de par le monde, aujourd’hui ou à travers les siècles. »




Donc, en défendant Morano, Finkie s'égare et égare ses lecteurs/auditeurs.

Un autre avis d'un journaliste que j'apprécie moyennement (Bruno Roger Petit) mais qui a parfaitement résumé la sortie de Finkie:


La pathétique défense de Nadine Morano par Alain Finkielkraut



Sur France Inter, Alain Finkielkraut est venu au secours de Nadine Morano, victime selon lui de "l'antiracisme fou". Le problème, c'est qu'Alain Finkielkraut se trompe de cible et d'argument.

Ce n'est pas beau à voir un homme qui se quitte. C'est un triste spectacle que l'on aimerait éviter de contempler. C'est pourtant ce à quoi France Inter nous a conviés ce vendredi matin. Il ne manquait plus que l'avis de l'indispensable Alain Finkielkraut dans la polémique Nadine Morano et sa France, pays de race blanche : c'est désormais chose faite.

Finkielkraut fait du Le Pen version paternelle. Ou du Marchais. Il aime faire peur avec lui-même, se réjouissant même d'avoir été présenté comme « néo-facho » par le Nouvel Observateur, jubilant quand le présentateur de France Inter rappelle qu'il fut gauchiste avant de devenir l'incarnation suprême du néo-réactionnaire français. Finkie se veut plus Barrès que Maurras, se posant en chaînon manquant du nationalisme français, quelque part entre Zemmour et Déroulède.

Oui, l'essayiste adore faire peur avec lui-même. C'est son bon plaisir. Il est l'intellectuel le plus à droite de France et paraît s'en féliciter, affichant une sorte de masochisme assumé. Finkielkraut, comme Michel Onfray adore être détesté. Vilipendé. Hai. A croire que ces deux-là se livrent à une sorte de duel à distance dans le genre...

Pour Finkielkraut, l'antiracisme est devenu fou

Bien évidemment, venu vanter sur Inter les mérites de son nouveau livre, l'académicien français a été interpellé sur le cas Nadine Morano. Et sans surprise, hélas, il est venu au secours de la députée européenne, prise dans la tourmente politique depuis sa célèbre sortie de la semaine passée portant sur la "France, pays de race blanche".

Pourquoi s'en étonner, quand on entend Alain Finkielkraut dénoncer la "ritournelle de la dénonciation des heures les plus noires de notre histoire", dans la droite ligne de la "zemmourisation" médiatique de forte intensité que l'opinion subit depuis des années.

Donc, l'académicien s'est lancé dans un plaidoyer en faveur de la vedette de la semaine : "Nadine Morano, je ne dis pas que c'est une victime, je dis simplement qu'elle a cité très approximativement une phrase prononcée par le général de Gaulle en 1959 pour justifier l'indépendance de l'Algérie". Et de rappeler "en substance" la célèbre phrase : "La France doit accueillir des gens de toutes couleurs, mais une minorité d'entre eux, parce que c'est un vieux peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de réligion chrétienne."

Et Finkielkraut de reprendre : "C'est ce qu'a essayé de dire Morano... Il me semble que l'antiracisme est devenu fou et on en est train de tisser une sorte de signe d'équivalence entre la Croix gammée et la Croix de lorraine, et on fait rôtir de Gaulle dans l'enfer de l'antiracisme avec le fondateur du Ku klux klan et Adolf Hitler ! Il faut arrêter ce genre de discours ! C'est absurde ! Je ne fais pas de Nadine Morano une victime, je constate que l'antiracisme est assoiffé, toujours d'un nouveau gibier".

Double faute pour l'académicien

De l'art de perdre, en une tirade, la qualité d'intellectuel. Double faute pour l'académicien. Et d'une, parce que Finkielkraut lit la citation de De Gaulle, relative à la situation de la France de 1959, comme si elle valait prophétie pour la France de 2015. L'académicien fait ce qu'il reproche en permanence à ses adversaires de faire : lire l'histoire avec les lunettes du présent. Obsédé qu'il est par sa mélancolie française, il tente de camper un De Gaulle qui, en 2015, serait aussi islamophobe que ceux qu'il passe son temps à défendre sur les tréteaux médiatiques. La mise en abyme méthodologique est surprenante, mais elle est irréfutable.

Et de deux, conséquence de cette lecture contemporaine de la citation gaullienne, le nostalgique de Charles Péguy (pauvre Péguy, il ne méritait pas ça) finit par falsifier les raisons qui ont poussé les détracteurs de Nadine Morano à condamner sa réutilisation frauduleuse de ce qui est rapporté par Alain Peyrefitte dans "C'était de Gaulle". Égaré par son obsession pathologique de la dénonciation de l'antiracisme et des antiracistes, Finkielkraut les accuse ensemble d'allumer un bûcher infernal pour y faire "rôtir le général de Gaulle avec Hitler et le fondateur du Ku klux klan", le tout justifié par "l’instauration d'une équivalence entre la Croix gammée et la Croix de Lorraine".

Or, c'est exactement le contraire qui s'est produit. Tout au long de la semaine écoulée, il a été démontré qu'il fallait condamner politiquement et moralement Morano pour avoir travesti et trahi de Gaulle.

La contextualisation des propos du général a été générale, et tous ceux qui se sont penchés sur l'affaire ont tranché dans le même sens. En reprenant à son compte, et de manière peu maîtrisée (le "peuple" devenant "pays", ce qui est absurde, car comment définir la race d'un pays?) la version falsifiée par Eric Zemmour des propos gaulliens, Nadine Morano a fait œuvre de malfaisance politique et intellectuelle, ni plus, ni moins.

Une époque où la haine est le viatique de la pensée

Rappelons encore une fois ici que le propos, dans le contexte de l'époque, n'était ni raciste, ni identitaire, mais visait à moquer les partisans de l'Algérie française, qui pensaient que l'on pouvait franciser le peuple algérien contre sa volonté et en faire une sous-catégorie de la citoyenneté française dans la République. C'est au nom de cette contextualisation que Nadine Morano a payé le prix de son imposture et de son inculture, en ce qu'elle se permettait de prêter à de Gaulle une pensée racialiste qu'il n'a jamais eu.

En clair, à aucun moment, en aucune façon, il n'a été question, de la part des détracteurs de Nadine Morano, d'amalgamer "Croix gammée et Croix de Lorraine", c'est même l'exact contraire qui s'est produit, à savoir rendre à la Croix de Lorraine les vertus qui sont les siennes.

Comment un académicien français peut-il à ce point se méprendre ? Et surtout comment peut-il à ce point falsifier la réalité au mépris de toute rigueur intellectuelle ?

L'alternative est simple. Il se peut qu'Alain Finkiekraut, fort de sa praxis des médias audiovisuels, soit parfaitement conscient de la falsification qu'il a tenté d'opérer sur les antennes de France Inter. Ce serait donc en parfaite connaissance de cause qu'il aurait ainsi manipulé faits et événements pour les faire entrer dans une grille de lecture politique définie à l'avance. Ce serait peu digne de lui, et de sa personne et de sa fonction.

Il se peut aussi, qu'il soit de bonne foi, et que nourri d'approximations teintées de passion, il pense que son sentiment est vérité. Finkielkraut ne serait alors plus réflexion, mais réaction. Une intellectuel du sentiment et rien d'autre. Un Savonarole de la dénonciation de l'antiracisme. Ce serait tout aussi peu digne de lui, de sa personne et de sa fonction.

Dans un cas, il serait intellectuellement malhonnête. Dans l'autre, il serait intellectuellement irresponsable. Mais dans tous les cas, compte tenu de sa présence dans l'espace public, convenons qu'il serait dangereux.

Alain Finkielkraut, philosophe de son ressenti, est aussi effrayant que peut l'être, dans son genre, Michel Onfray. Mais ils disent l'époque, où la haine est le viatique de la pensée. De l'émotion avant toute chose. Ce sont les rançons de la médiatisation extrême des intellectuels les plus adaptés au format audiovisuel. Il faut s'y faire, en 2015, l'intellectuel médiatique pense sous lui à la télévision ou à la radio, sous vos applaudissements.

http://www.challenges.fr/politique/20151002.CHA0052/la-pathetique-defense-de-nadine-morano-par-alain-finkielkraut.html

Vous n'avez pas plus court ? lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khaledelbidaoui

avatar

Nombre de messages : 899
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/08/2014

MessageSujet: Re: Mais pourquoi diable défendez-vous Nadine Morano?   Lun 5 Oct - 15:43

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacky

avatar

Nombre de messages : 10168
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Mais pourquoi diable défendez-vous Nadine Morano?   Lun 5 Oct - 16:10

L'antiracisme et plus généralement le droit-de-l’hommisme est devenu fou depuis 2001 à Durban.
Comme on le dit dans les chaumières, le monde est devenu fou.Le mal devient le bien et vice versa.
Dans cette folie généralisée, il faut faire attention ou l'on met les pieds et surtout ne faire soi, l’adage qui dit que l'ennemi de mon ennemi est mon ami même s'il le prétend.
Nadine Morano nous ramène aux plus sombres périodes du 20e siècle en prétendant que La France est avant tout de race blanche. Quand bien même elle serait victime de la censure de la bienpensance, elle ne mérite pas qu'on utilise sa plume ou sa salive pour la défendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khaledelbidaoui

avatar

Nombre de messages : 899
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/08/2014

MessageSujet: Re: Mais pourquoi diable défendez-vous Nadine Morano?   Lun 5 Oct - 16:45

Jacky a écrit:
L'antiracisme et plus généralement le droit-de-l’hommisme est devenu fou depuis 2001 à Durban.
Comme on le dit dans les chaumières, le monde est devenu fou.Le mal devient le bien et vice versa.
Dans cette folie généralisée, il faut faire attention ou l'on met les pieds et surtout ne faire soi, l’adage qui dit que l'ennemi de mon ennemi est mon ami même s'il le prétend.
Nadine Morano nous ramène aux plus sombres périodes du 20e siècle en prétendant que La France est avant tout de race blanche. Quand bien même elle serait victime de la censure de la bienpensance, elle ne mérite pas qu'on utilise sa plume ou sa salive pour la défendre.


A Durban, en 2001, étaient réunis les délégations de 170 états sous l'égide de l'Onu. Vous savez aussi bien que moi que derrière cette conférence se cachaient des tractations d'ordre politiques entre les différents états. Cette conférence n'avait rien à voir avec le "droit-de-l'hommisme" ou l'antiracisme.
Le "droit-de-l'hommisme" et l'antiracisme sont avant tout des émanations de la société civile, c'est à dire, des ONG, des associations, des collectifs de lutte, etc....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacky

avatar

Nombre de messages : 10168
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Mais pourquoi diable défendez-vous Nadine Morano?   Lun 5 Oct - 18:13

Ces associations comme Humanwright et Msf étaient aussi présente à Durban. Car il y avait les rencontres officielles organisée par l'ONU et les organisations off ou pour la première fois depuis 1945 on a entendu des cris de mort aux juifs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khaledelbidaoui

avatar

Nombre de messages : 899
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/08/2014

MessageSujet: Re: Mais pourquoi diable défendez-vous Nadine Morano?   Lun 5 Oct - 18:43

C'est vrai, mais il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain, ce que je veux dire, c'est qu'il s'y est déroulé une sorte de putch. Un putch orchestré par une alliance saugrenue entre des gauchistes "ethnodifférentialistes" et des ong islamistes. Les vrais anti-racistes étaient atterrés par ce qu'il s'y passait. C'est pourquoi, Durban 1 est qualifié d'échec par la plupart des orgas anti-racistes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm-janine
Admin
avatar

Nombre de messages : 147678
Age : 70
Localisation : paname
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Mais pourquoi diable défendez-vous Nadine Morano?   Mar 6 Oct - 9:15

maurice szafran est journaliste pas philosophe, rie'n à voir avec finky

_________________
l'homme est né pour servir.S'il ne sert pas Dieu, il sert l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sepharade2.superforum.fr
georges972

avatar

Nombre de messages : 24428
Age : 70
Localisation : Israel
Date d'inscription : 20/11/2006

MessageSujet: Re: Mais pourquoi diable défendez-vous Nadine Morano?   Mar 6 Oct - 14:49

Khaled,

Je peux accepter qu'on ne doit pas lire les evenements actuels avec des lunettes du passe, mais c'est tres vite jete l'eau, le bain et le bebe. Si on ne connait pas son histoire, on ne vaut que son present, aussi peu reluisant qu'il soit.
Je suppose que Mahomet, meme ayant vecu il y a 14 siecles, est toujours actuel? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm-janine
Admin
avatar

Nombre de messages : 147678
Age : 70
Localisation : paname
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Mais pourquoi diable défendez-vous Nadine Morano?   Mar 6 Oct - 14:54

Very Happy

_________________
l'homme est né pour servir.S'il ne sert pas Dieu, il sert l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sepharade2.superforum.fr
Khaledelbidaoui

avatar

Nombre de messages : 899
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/08/2014

MessageSujet: Re: Mais pourquoi diable défendez-vous Nadine Morano?   Mar 6 Oct - 15:30

georges972 a écrit:
Khaled,

Je peux accepter qu'on ne doit pas lire les evenements actuels avec des lunettes du passe, mais c'est tres vite jete l'eau, le bain et le bebe. Si on ne connait pas son histoire, on ne vaut que son present, aussi peu reluisant qu'il soit.
Je suppose que Mahomet, meme ayant vecu il y a 14 siecles, est toujours actuel? Laughing


Pas compris, développez un peu plus si vous voulez une réponse ...


Georges ou l'art de tout mélanger...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
georges972

avatar

Nombre de messages : 24428
Age : 70
Localisation : Israel
Date d'inscription : 20/11/2006

MessageSujet: Re: Mais pourquoi diable défendez-vous Nadine Morano?   Mar 6 Oct - 19:45

Khaledbidaoui a écrit:

De l'art de perdre, en une tirade, la qualité d'intellectuel. Double faute pour l'académicien. Et d'une, parce que Finkielkraut lit la citation de De Gaulle, relative à la situation de la France de 1959, comme si elle valait prophétie pour la France de 2015. L'académicien fait ce qu'il reproche en permanence à ses adversaires de faire : lire l'histoire avec les lunettes du présent. Obsédé qu'il est par sa mélancolie française, il tente de camper un De Gaulle qui, en 2015, serait aussi islamophobe que ceux qu'il passe son temps à défendre sur les tréteaux médiatiques. La mise en abyme méthodologique est surprenante, mais elle est irréfutable.

Cette citation vient du texte de Maurice Szafran que tu nous a colle plus haut.
Elle explique bien ce que je pense: on reproche a Finkielkraut d'avoir repris la citation gaulliste selon Peyrefitte et dans laquelle De Gaulle est accuse d'avoir partle d'une realite deja disparue.
Mais mon cher Khaled, la realite de mon post ci-dessus a deja disparu, des qu'il fut mis en ligne.
Et pourtant, 1,5 milliard de gens dans le monde croient dur comme fer que la realite de Mahomet est bien la, meme si cette realite date de 14 siecles. Ce qui est bon pour Mahomet ne l'est pour De Gaulle. ou pour n'importe qui, y compris l'ex-sioniste Maurice Szafran que j'ai bien connu dans ma jeunesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khaledelbidaoui

avatar

Nombre de messages : 899
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/08/2014

MessageSujet: Re: Mais pourquoi diable défendez-vous Nadine Morano?   Mar 6 Oct - 20:05

Ce n'est pas Maurice Szafran qui a écrit ce texte mais Bruno Roger Petit, journaliste chez challenges (entre autres).

Mettre sur le même plan le prophête d'une religion et un homme politique (fut il De Gaulle), est malhonnête intellectuellement, car le premier est le guide spirituel d'une Religion (fragmentée), et donc, dans le cas de Mahomet, il est le porteur d'un méssage divin.


Cette citation (de De Gaulle) est douteuse aux yeux de beaucoup d'observateurs politiques sérieux (de gauche comme de droite). Si elle était véridique, ça fait longtemps que le chef des gaullistes (Sarkozy) l'aurait utilisé. Il en avait l'opportunité politique lorsqu'il a initié le fameux débat sur l'identité nationale.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khaledelbidaoui

avatar

Nombre de messages : 899
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/08/2014

MessageSujet: Re: Mais pourquoi diable défendez-vous Nadine Morano?   Mar 6 Oct - 20:08

Vous, à chaque fois que vous discutez avec un "arabe", on en revient toujours à votre obsession fétiche: l'Islam!

Vous êtes épuisant de racisme. Vous prétendez lutter contre l'antisémitisme en diffusant vos préjugés les plus honteux sur les musulmans.

Vous salissez la lutte contre l'antisémitisme (qui n'est pas l'apanage des juifs)!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacky

avatar

Nombre de messages : 10168
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Mais pourquoi diable défendez-vous Nadine Morano?   Mer 7 Oct - 8:17

Cette citation de De Gaulle est probablement vrai puisqu'il a écrit à peu prés la même chose au sujet de l'Europe. Cependant bien que j'admire Finky je ne le suis pas sur cette démarche plus hasardeuse à moins que je ne l'ai pas bien compris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
casasport

avatar

Nombre de messages : 7849
Date d'inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Mais pourquoi diable défendez-vous Nadine Morano?   Mer 7 Oct - 10:19

Citation :
Mais pourquoi diable défendez-vous Nadine Morano

Nul besoin de se presser les méninges pour savoir pourquoi Finkielkraut défend Morano. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
georges972

avatar

Nombre de messages : 24428
Age : 70
Localisation : Israel
Date d'inscription : 20/11/2006

MessageSujet: Re: Mais pourquoi diable défendez-vous Nadine Morano?   Mer 7 Oct - 16:23

Khaledelbidaoui a écrit:
Ce n'est pas Maurice Szafran qui a écrit ce texte mais Bruno Roger Petit, journaliste chez challenges (entre autres).

Mettre sur le même plan le prophête d'une religion et un homme politique (fut il De Gaulle), est malhonnête intellectuellement, car le premier est le guide spirituel d'une Religion (fragmentée), et donc, dans le cas de Mahomet, il est le porteur d'un méssage divin.


Khaled, tu deviens lourd. J'ai cite Mahomet pour te montrer que son message datant deja de 14 siecles est toujours d'actualite pour 1,5 milliards d'individus, et que donc on peut (et on doit) utiliser l'Histoire pour comprendre le present et non comme on le fait aujourd'hui ou tout ce qui n'est pas instantane ne vaut rien. Cette derniere approche est appelee en anglais "New Age". Elle est tres repandue dans les arts, au cinema, a la television et dans les reseaux sociaux. C'est superficiel et cela n'explique strictement rien.
Je te croyais plus cense que cela, j'ai eu tort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
georges972

avatar

Nombre de messages : 24428
Age : 70
Localisation : Israel
Date d'inscription : 20/11/2006

MessageSujet: Re: Mais pourquoi diable défendez-vous Nadine Morano?   Mer 7 Oct - 16:28

Khaledelbidaoui a écrit:

Vous êtes épuisant de racisme. Vous prétendez lutter contre l'antisémitisme en diffusant vos préjugés les plus honteux sur les musulmans.

Vous salissez la lutte contre l'antisémitisme (qui n'est pas l'apanage des juifs)!

Des exemples, Khaled, des exemples de ma soi-disante haine de l'Islam ou des musulmans!
Et puis, qu'est que cela peut vous faire, vous qui avez pretendu s'etre converti. Peut-etre n'etait-ce qu'une boutade?
Eh bien, j'ai pris cela pour une boutade car jamais aucun Musulman n'aurait proclame son apostasie sur un reseau social! Tout simplement parce que l'informatique est assez developpee pour retrouver facilement qui se cache derriere ton pseudo et ou tu habites Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm-janine
Admin
avatar

Nombre de messages : 147678
Age : 70
Localisation : paname
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Mais pourquoi diable défendez-vous Nadine Morano?   Mer 7 Oct - 17:09

De quoi tu parles Georges? J'ai rien supprime du tout

_________________
l'homme est né pour servir.S'il ne sert pas Dieu, il sert l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sepharade2.superforum.fr
Khaledelbidaoui

avatar

Nombre de messages : 899
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/08/2014

MessageSujet: Re: Mais pourquoi diable défendez-vous Nadine Morano?   Mer 7 Oct - 21:36

georges972 a écrit:
Khaledelbidaoui a écrit:

Vous êtes épuisant de racisme. Vous prétendez lutter contre l'antisémitisme en diffusant vos préjugés les plus honteux sur les musulmans.

Vous salissez la lutte contre l'antisémitisme (qui n'est pas l'apanage des juifs)!

Des exemples, Khaled, des exemples de ma soi-disante haine de l'Islam ou des musulmans!
Et puis, qu'est que cela peut vous faire, vous qui avez pretendu s'etre converti. Peut-etre n'etait-ce qu'une boutade?
Eh bien, j'ai pris cela pour une boutade car jamais aucun Musulman n'aurait proclame son apostasie sur un reseau social! Tout simplement parce que l'informatique est assez developpee pour retrouver facilement qui se cache derriere ton pseudo et ou tu habites Laughing


Je ne me sens nullement menacé ni par un état ni par une organisation islamiste. Je n'ai jamais vu de mes yeux, un trou noir, pourtant JE SAIS qu'ils en existent dans pratiquement chaque galaxie répertoriées Wink

Au fait, qui vous dit que je n'utilise pas un navigateur TOR? Wink

https://wildleaks.org/install-tor-bundle-stay-anonymous/?lang=fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
georges972

avatar

Nombre de messages : 24428
Age : 70
Localisation : Israel
Date d'inscription : 20/11/2006

MessageSujet: Re: Mais pourquoi diable défendez-vous Nadine Morano?   Jeu 8 Oct - 16:35

Moi, je ne dis rien, je previens, dis moi merci quand meme Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann



Nombre de messages : 2300
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Mais pourquoi diable défendez-vous Nadine Morano?   Lun 12 Oct - 22:59

Bof Maurice Szafran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
georges972

avatar

Nombre de messages : 24428
Age : 70
Localisation : Israel
Date d'inscription : 20/11/2006

MessageSujet: Re: Mais pourquoi diable défendez-vous Nadine Morano?   Mar 13 Oct - 11:28

Il etait, dans sa jeunesse, membre et dirigeant d'une organisation sioniste-socialiste. Et comme l'avait dit Lenine au sujet du Bund, il a eu le "mal de mer" et est reste vivre en France.
J'etais a la meme epoque dirigeant d'une organisation sioniste de droite, et comme j'estimais qu'on ne peut precher la bonne parole qu'en y mettant l'exemple, j'ai fait, un beau jour de Juillet, mon baluchon et je me suis installe en Israel.

Je ne jete pas l'opprobre a tous ceux qui sont restes en France, ils avaient tres probablement d'excellentes raisons. Ce qui gene un peu, meme etant deja "papy", c'est qu'on bourre le crane a des jeunes en sachant pertinemment qu'on ne fera rien de ce qu'on preche. Et comme disait ce politicien francais gaulliste "les promesses des politiciens n'engagent que ceux qui y croient" (Charles Pasqua).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mais pourquoi diable défendez-vous Nadine Morano?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mais pourquoi diable défendez-vous Nadine Morano?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mais pourquoi ca fait ca ? (fap qui part dans les plis)
» Un forum, oui mais pourquoi et pour qui ?
» Mais pourquoi mon bebe pleure t il ?
» Mais pourquoi personne ne me croit jamais ?
» Mais pourquoi adhérer au modem

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum sepharade-janine :: Votre 1ère catégorie :: Votre 1er forum-
Sauter vers: