forum sepharade-janine

politique, divers
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le cri du coeur de la judokate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
georges972

avatar

Nombre de messages : 24428
Age : 70
Localisation : Israel
Date d'inscription : 20/11/2006

MessageSujet: Le cri du coeur de la judokate   Dim 1 Nov - 22:03

Yarden Djerbi a Abou Dhabi, sans drapeau israelie:

Shalom à vous tous,

j’en ai gros sur le coeur, c’est pourquoi ce statut sera un peu long.

Aujourd’hui, j’ai participé à une compétition de judo du Grand Slam, à Abu Dhabi, un pays arabe. Depuis six ans, j’ai essayé de participer à cette compétition dans ce pays mais pour des raisons diverses, cela n’est pas arrivé.

Il ya quelques jours, quand nous avons reçu les visas et nous nous sommes envolés pour Abu Dhabi, j’étais tellement heureuse qu’enfin cela se produise. Quand nous sommes arrivés, on nous a fait savoir que nous pouvions participer à la compétition seulement sous les couleurs de l’Organisation Internationale du Judo et cela pour des raisons de sécurité (quand nous avons participé à une compétition au Maroc, nous avons été sifflés et insultés par le public). Quand j’ai su que je ne combattrai pas sous les couleurs d’Israël, j’ai eu beaucoup de mal, en tant qu’Israélienne, en tant que patriote. C’était très dur mais en y réfléchissant, le plus important c’était de participer. Tout le monde sait d’où je viens, où j’ai grandi. Gagner à Abou Dhabi, c’est plus important que de ne pas participer. Pourtant, pendant deux jours, voir les autres membres de la délégation israélienne combattre sous le drapeau de l’Organisation Internationale de judo m’a énervé au plus haut point, m’a attristé.

Mais, quand je me suis retrouvée sur le tatami, j’ai senti autre chose, quelque chose qui brûlait à l’intérieur. Quand j’ai gagné le combat pour la médaille de bronze, j’ai éclaté en sanglots. Seule sans le drapeau de mon pays. Mais je sais qu’aujourd’hui encore plus que d’habitude que c’est important de ne pas renoncer. Pouvoir participer à cette compétition c’est la plus grande des victoires. Ceux qui disent que c’est une honte devraient avoir honte, je représente mon pays, toujours, avec ou sans drapeau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alexandre



Nombre de messages : 3048
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: Le cri du coeur de la judokate   Lun 2 Nov - 12:18

Le drapeau est dans le coeur de tout jui(f)(ve).

Pendant 2000 ans, les juifs n'ont pas eu de drapeau. Cela ne les a pas empêchés de réaliser des choses magnifiques à travers le monde.

Mais quelle tristesse tout de même. Et aussi quelle hypocrisie : les marocains et les habitants d'Abu Dhabi se sentent-ils si solidaires des Palestiniens ? Et dans ce cas, pourquoi ne les aident-ils pas plus, ne serait-ce que financièrement ou matériellement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le cri du coeur de la judokate
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "au coeur du mal " de chelsea cain
» Coeur aux pépites de chocolat
» Restos du Coeur : collecte alimentaire 5 et 6 mars
» Mon coeur est normand
» le coeur de bébé-ange

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum sepharade-janine :: Votre 1ère catégorie :: Votre 1er forum-
Sauter vers: