forum sepharade-janine

politique, divers
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Questions sans réponse, mais qu'il fallait poser

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bernard063



Nombre de messages : 9752
Age : 80
Localisation : Val de Loire
Date d'inscription : 14/09/2009

MessageSujet: Questions sans réponse, mais qu'il fallait poser   Mar 1 Déc - 15:47

A propos du garçon de 11 ans qui a poignardé un agent de sécurité dans le tram de Jérusalem, l'auteur procède à une analyse non dénuée d'autocritique dans ce long article :

http://fr.timesofisrael.com/lecons-pour-israel-dun-tueur-potentiel-de-11-ans/

Un extrait :

Je suis loin d’être convaincu que, même si Netanyahu annonçait un gel des implantations demain, offrait une compensation financière aux juifs vivant dans les régions de Cisjordanie qu’Israël n’envisage pas de garder à long terme, supportait publiquement une Initiative de paix arabe comme une base crédible pour des négociations portant sur un accord permanent, et acceptait ces pourparlers sur la base des frontières pré-1967, le chemin vers la paix et la réconciliation s’ouvrirait doucement devant nous.

De gauche à droite : le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le président américain Barack Obama et le président de l'AP Mahmoud Abbas lors d'une réunion trilatérale à New York, le 22 septembre 2009 (Crédit : Avi Ohayon / GPO / Flash90)
De gauche à droite : le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le président américain Barack Obama et le président de l’AP Mahmoud Abbas lors d’une réunion trilatérale à New York, le 22 septembre 2009 (Crédit : Avi Ohayon / GPO / Flash90)

Je suis tout sauf convaincu que Mahmoud Abbas montrerait plus de volonté que Yasser Arafat à légitimer la souveraineté juive.

J’établirai précisément à zéro les chances de Mahmoud Abbas de survivre aux attentions du Hamas, de l’Etat islamique, de l’Iran et d’autres islamistes vicieux et à permettre à Israël de renoncer à sa supervision de la sécurité en Cisjordanie.

Et cette simple vérité signifie que la souveraineté palestinienne est une concession que notre petit ruban d’Israël n’ose pas contempler dans un avenir prévisible.

Mais nous sommes des gens intelligents. Nous sommes la nation qui a toujours trouvé un moyen de gagner contre vents et marées. Et mon souci, à présent, est que nous sommes devenus si défaitistes, que nous avons un dirigeant si convaincu de ce désespoir permanent de chercher à changer notre réalité régionale, que nous n’essayons même plus.

Parce que vraiment, ce devrait être avec sa sagesse et ses ressources que l’État juif créerait un climat dans lequel un garçon de 11 ans, vivant dans ce que nous insistons être notre pays, ne soit pas si facilement recruté dans les rangs de ceux qui veulent nous tuer à tout prix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm-janine
Admin


Nombre de messages : 147678
Age : 69
Localisation : paname
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Questions sans réponse, mais qu'il fallait poser   Mer 2 Déc - 14:43

Je pense que bibi souhaite ne rien changer a la situation, joli bilan qu'il laissera

_________________
l'homme est né pour servir.S'il ne sert pas Dieu, il sert l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sepharade2.superforum.fr
georges972



Nombre de messages : 24428
Age : 69
Localisation : Israel
Date d'inscription : 20/11/2006

MessageSujet: Re: Questions sans réponse, mais qu'il fallait poser   Lun 7 Déc - 9:54

Je ne suis pas certain qu'en enfant de 11 ans comprenne vraiment ce qu'il tente de faire. Moi, a 11 ans, j'essayai tant bien que mal de m'integrer a une classe d'ecole qui ne voulait pas exactement de moi. Et j'essayai aussi de m'epargner les torgnioles que mes parents me distribuaient genereusement.

J'ai l'impression que ce gamin palestinien s'est vu manipuler a son gre defendant et qu'entre les coups de ses parents et l'endoctrinement de la rue, il a finalement prefere le deuxieme.

A propos, ce gamin fut soigne par des medecins israeliens dans un hopital israelien. A la premiere occasion venue, il essaiera de les poignarder, car il a ete "formate" et son retour a la normale passera automatiquement par la case "viol" qu'il subira dans son lieu de detention.

Quel rapport avec l'eventualite d'un accord quelconque avec nos voisins palestiniens?
Je pense qu'il n'y a aucun rapport. Quand on transforme un conflit territorial en un conflit religieux, on exarcerbe les emotions. L'ouvrier arabe qui trouve sa maigre pitance en Israel oubliera sa femme et ses enfants pour ne venger que l'attaque presumee de la mosquee Al Aksa.

Quand on arrive a un tel degre de violence, tout devient impossible, et en plus nous avons a notre tete un sale type recalcitrant, menteur, jouisseur et voleur, bref un politicien israelien typique de notre temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Questions sans réponse, mais qu'il fallait poser   Aujourd'hui à 6:51

Revenir en haut Aller en bas
 
Questions sans réponse, mais qu'il fallait poser
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Que faire de message sans réponse?
» [Sémaphores divers] QUESTION SANS RÉPONSE DEPUIS LE 13/12/2007 - RÉSOLUE LE27/03/2010
» ENSSIB - Questions / réponses
» pleins d'autres questions sur les compatilités
» Craquage sans VP MAC, mais grâce aux soldes!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum sepharade-janine :: Votre 1ère catégorie :: Votre 1er forum-
Sauter vers: