forum sepharade-janine

politique, divers
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Interview de Pascal Bruckner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bernard063



Nombre de messages : 9752
Age : 80
Localisation : Val de Loire
Date d'inscription : 14/09/2009

MessageSujet: Interview de Pascal Bruckner    Mar 22 Déc - 18:16

Le Front national est issu de différentes branches: les nostalgiques de l'OAS, la droite catholique intégriste ,les derniers défenseurs du pétainisme et de la collaboration. Et les dérapages calculés de Jean-Marie Le Pen ont conduit à une indignation légitime à son égard. Il faut bien constater que Marine le Pen a totalement relooké cette vieille officine: elle a officiellement abandonné la rhétorique antisémite de son père. Par ailleurs, voilà tout de même un parti incarné par deux femmes, Marine et Marion Le Pen, et dont le vice-président a été «outé» par la presse people. Convenons que tout cela ne cadre pas vraiment avec les valeurs traditionnelles de l'extrême-droite. Même si son fonds de commerce reste la lutte contre l'immigration, le FN est une auberge espagnole, un parti attrape tout qui mélange plusieurs influences, celle de la droite conservatrice, mais aussi l'ultra-gauche anticapitaliste. Sur le plan économique, le programme du Front national ne diffère pas beaucoup de celui du Front de gauche: augmentation du SMIC, retraite à 60 ans, anti libéralisme, rhétorique anticapitaliste qui oppose systématiquement «les petits» aux «gros». Quand Pierre Gattaz a fait remarquer que le programme économique du FN était assez proche du programme commun de François Mitterrand, Florian Philippot a ainsi répondu que «le grand capital est hostile au peuple français».

(...)

Oui, l'islamo-fascisme correspond au rêve millénariste d'une fin du monde accélérée par un bain de sang généralisé. Il se nourrit de tous les messianismes de l'histoire religieuse mais emprunte aussi au nazisme, au fascisme italien, au franquisme , au nihilisme russe par son apologie de la mort, la mort comme rédemption comme l'avait bien vu André Glucksmann dans son Dostoïevski à Manhattan, écrit après le 11 Septembre 2001. Les islamistes aiment la mort parce qu'ils ont peur de la vie. La mort est une promesse de résurrection, une promesse de retour aux premiers temps de l'islam et d'accès instantané au paradis. Cette idéologie politico-religieuse fondée sur l'invocation permanente d'un Dieu vengeur est assez mal comprise par une partie de la gauche. Il faudrait face à Daech et Al-Qaïda ressusciter un front antifasciste comme on l'avait fait en 1936. Pour cela, il faudrait vaincre des résistances cognitives si fortes qu'il y a peu de chance qu'il voie le jour. Il est devenu impossible de dénoncer l'islam radical sans être immédiatement accusé «d'islamophobie», terme étrange qui,par un tour de passe passe sémantique transforme une religion en race. Il y a là une sorte d'aveuglement philosophique et politique qui, là encore, a pour fonction de nous rassurer. Certains nous expliquent que le radicalisme est une crise d'adolescence et qu'il n'a rien à voir avec l'islam, que ce n'est pas l'islam qui se radicalise, mais la radicalité qui s'islamise...

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2015/12/18/31001-20151218ARTFIG00287-pascal-bruckner-il-faut-un-front-anti-fasciste-contre-l-islamisme.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann



Nombre de messages : 2300
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Interview de Pascal Bruckner    Mer 23 Déc - 10:29

Oui et toi qu'est ce que t'en pense ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann



Nombre de messages : 2300
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Interview de Pascal Bruckner    Mer 23 Déc - 10:40

Mettre sur le même plan le FN et Daech …
Comparer le FN avec avec l'ultra-gauche...
certes je sais bien que les extrêmes se rejoignent mais quand même Very Happy

Trop médiatico-intellectuel comme article pour moi Very Happy


mais là ou j'apprécie c'est quand il dit :
Citation :
"Cette référence constante aux années 30, nous empêche-t-elle d'appréhender le présent comme il faudrait?
On a besoin de ce prisme, c'est une constante de l'histoire de France depuis 1945. Quiconque n'est pas d'accord avec nous est qualifié assez vite de réactionnaire, d'ultra réactionnaire et finalement de fasciste. C'est une manière efficace de diaboliser l'adversaire, de le discréditer sans faire l'effort de raisonner. Cela enferme le débat dans une rhétorique manichéenne complètement stérile"




Dernière édition par Yann le Mer 23 Déc - 11:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bernard063



Nombre de messages : 9752
Age : 80
Localisation : Val de Loire
Date d'inscription : 14/09/2009

MessageSujet: Re: Interview de Pascal Bruckner    Mer 23 Déc - 10:41

Yann a écrit:
Oui et toi qu'est ce que t'en pense ?


Si j'ai sélectionné ces deux passages de l'interview, c'est que l'un comme l'autre expriment avec une particulière acuité ce que je pense moi-même.

J'insiste sur ces phrases en particulier :

Même si son fonds de commerce reste la lutte contre l'immigration, le FN est une auberge espagnole, un parti attrape tout qui mélange plusieurs influences, celle de la droite conservatrice, mais aussi l'ultra-gauche anticapitaliste. Sur le plan économique, le programme du Front national ne diffère pas beaucoup de celui du Front de gauche: augmentation du SMIC, retraite à 60 ans, anti libéralisme, rhétorique anticapitaliste qui oppose systématiquement «les petits» aux «gros».

Les islamistes aiment la mort parce qu'ils ont peur de la vie. La mort est une promesse de résurrection, une promesse de retour aux premiers temps de l'islam et d'accès instantané au paradis.

Il faudrait face à Daech et Al-Qaïda ressusciter un front antifasciste comme on l'avait fait en 1936.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
josette



Nombre de messages : 12019
Age : 66
Localisation : sud de la France
Date d'inscription : 20/11/2006

MessageSujet: Re: Interview de Pascal Bruckner    Ven 25 Déc - 9:28

comme j'ai dit sur FB l'OAS il y a longtemps qu'ils sont morts ou qu'ils tapent les 80 ans,

le FN est le rassemblement de tous les déçus des différents partis politiques, il faut écouter les gens parler et pas faire l'autruche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bernard063



Nombre de messages : 9752
Age : 80
Localisation : Val de Loire
Date d'inscription : 14/09/2009

MessageSujet: Re: Interview de Pascal Bruckner    Ven 25 Déc - 9:41

josette a écrit:
comme j'ai dit sur FB l'OAS il y a longtemps qu'ils sont morts ou qu'ils tapent les 80 ans,  

le FN est le rassemblement  de tous les déçus des différents partis politiques, il faut écouter les gens parler et pas faire l'autruche

Le FN est né des nostalgiques de la collaboration, du pétainisme et de l'OAS. Les générations suivantes sont les héritiers et les continuateurs de cette nostalgie, auxquels sont venus s'ajouter les éternels mécontents, héritiers et continuateurs de ceux qui dans les années 50 votaient PC par protestation.

Et à ceux-là, le discours démagogique de Marine, qui ratisse large, vient agglomérer tout un tas d'écervelés pas vraiment pro-FN qui, par simple dépit, votent contre les sortants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
georges972



Nombre de messages : 24428
Age : 69
Localisation : Israel
Date d'inscription : 20/11/2006

MessageSujet: Re: Interview de Pascal Bruckner    Ven 25 Déc - 13:10

Je crois qu'il faut faire la difference entre les fondateurs, pratiquement tous morts et les sympathisants actuels, decus par les formations politiques traditionnelles. A cela vient s'ajouter une crise economique endemique qui n'arrange rien et des attentats terroristes qui jettent la suspicion sur des populations pas forcement coupables.

La lecture de la plateforme politique du FN, redigee en 2011, est assez edifiante. A cote d'un programme economico-social delirant, en dehors de toute realite fiscale (sortie de l'EU, sortie de la zone Euro, retraite generale a 60 ans, relevements des prestations sociales), il y a aussi des elements nationalistes inquietants, comme la decheance de la nationalite francaise, la revision des naturalisations, et l'eventuelle expulsion de tous ceux qui ne repondraient aux criteres proposes, expulsion de personnes, sans leurs possessions, "volees" au peuple francais. Cela rappelle certaines heures sombres de la France. Et il y aussi la fameuse "preference nationale" qui ouvre la voie a toutes les transgressions legales et qu'on a deja vu appliquer dans certaines communes francaises.

Bref, sans un reel sursaut des formations politiques actuelles, sans le renouvellement accelere de la classe politique francaise, et surtout sans la resorbtion acceleree du chomage, il est a predire de nouveaux succes au FN. MLP presidente en 2017? Peut-etre, mais en 2022, tres certainement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interview de Pascal Bruckner    Aujourd'hui à 6:49

Revenir en haut Aller en bas
 
Interview de Pascal Bruckner
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ce trou dans la couche d'ozone qui inquiète les scientifiques ...
» LE NOUVEL OBSERVATEUR
» interview d'une éditrice tunisienne
» Interview avec Boussairi
» INTERVIEW DE BRIGITTE DANS LE FIGARO MADAME

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum sepharade-janine :: Votre 1ère catégorie :: Votre 1er forum-
Sauter vers: