forum sepharade-janine

politique, divers
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le temps perdu... peut-être

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
noach

avatar

Nombre de messages : 5493
Localisation : France profonde
Date d'inscription : 20/11/2006

MessageSujet: Le temps perdu... peut-être   Ven 10 Aoû - 20:31

La lecture des mémoires du colonel Trinquier, intitulées Le temps perdu, et qui attendaient depuis des mois dans ma bibliothèque que je veuille bien leur porter l'attention qu'elles méritent, est particulièrement édifiante sur les rapports entre militaires et politiques dans les conflits contemporains. Au terme de son ouvrage et concluant sur l'abandon de l'Algérie, l'auteur écrit notamment ces lignes :

Il fallait d'abord ne pas mentir. On ne peut pas construire une politique sur l'équivoque et le mensonge permanents. On ne ment pas à des officiers engagés corps et âme dans une oeuvre pacificatrice qui les avait passionnés. La vérité finit toujours par sortir du puits et sa lumière crée alors des catastrophes.
Un pouvoir honnête aurait dû dès le départ éclairer son armée sur la finalité de sa politique, pour qu'elle oriente dans le sens voulu son action psychologique.
L'expérience des officiers français en Indochine et en Algérie, au contact des populations locales et visant à les associer à un projet stratégique, est aujourd'hui rejetée sans équivoque, voire condamnée pour sa dérive putschiste ; les dirigeants civils se gargarisent du primat de la politique sur les armées, alors que les chefs militaires se distancent du monde politique avec parfois de la crainte mêlée de mépris. La focalisation sur le combat symétrique de haute intensité, préparé et entraîné pendant des décennies en Europe durant la guerre froide, a facilité cette séparation et cette spécialisation. Jusqu'à ce que les armées soient entraînées dans des missions dites autres que la guerre, c'est-à-dire souvent des conflits de basse intensité, et se rendent compte que la politique en est toujours le terrain d'action déterminant.

L'action psychologique de l'armée française mentionnée par Trinquier relevait d'une conception globale, sociétale ; les opérations psychologiques des armées contemporaines sont pour l'essentiel des actions tactiques se limitant à une communication, voire à une propagande, considérée comme un élément d'appui pour les tâches sécuritaires. Il faut une situation inédite pour donner à des officiers une latitude d'agir comparable à celle dont jouissait les coloniaux, comme en Afghanistan à la fin de 2001, lorsque les forces spéciales américaines menaient une action à la fois militaire et politique pour renverser les Taliban, éliminer le plus de combattants islamistes, mais également préparer le pouvoir politique qu'il s'agirait d'installer au terme de l'invasion. Et encore : la structure mentale rigide des armées conventionnelles, largement imperméable à la nature sociétale du conflit, n'a pas tardé à reprendre ses droits et son emprise.

Pourtant, l'éclatement de l'espace et du sens, à travers le flux des personnes et des informations, fait que le temps perdu de Trinquier et consorts ne l'est pas nécessairement : la forme des conflits dans lesquels l'armée française - avant d'autres - s'est empêtrée reste en effet celle qui prédomine aujourd'hui, à la différence près qu'elle n'est plus réservée à des théâtres d'opérations lointains ou séparés de la métropole. En d'autres termes, face à l'apparition et à la multiplication de zones de non droit dans les villes européennes, face également à l'hétérogénéité croissante des populations sur le plan ethnique et religieux, on voit apparaître chez nous des conditions sociétales où prospèrent naturellement de telles méthodes conflictuelles. Méthodes que des armées barricadées dans leurs places d'armes, obnubilées par l'emploi de leurs armements et surtout indifférentes à la politique ne pourront guère davantage maîtriser.

source : ludovicmonnerat



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yossi

avatar

Nombre de messages : 1439
Localisation : NEGUEV
Date d'inscription : 08/08/2007

MessageSujet: Re: Le temps perdu... peut-être   Ven 10 Aoû - 23:00

cher noach , c'est toujours un plaisir que de te repondre,
j'ai lu attentivement l'article ça va etre court ; on defonce une porte ouverte!!!! la france a un wagon non
je dirais une gare de retard et pour conclure , quand je dis au français que le porte avion charles de gaule ainsi que le sous marin d'attaque nucleer le redoutable
devraient se balader sur la seine : le danger il est la au centre de ce pays:
maintenant je vais te repondre en israelien:
ce pays n'a jamais gagner une seule guerre et si il y en a une que j'ai oublié c'est que l'ennemi etait beurré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
georges972

avatar

Nombre de messages : 24428
Age : 69
Localisation : Israel
Date d'inscription : 20/11/2006

MessageSujet: Re: Le temps perdu... peut-être   Sam 11 Aoû - 9:07

Yossi, je ne suis pas tout a fait d'accord avec toi.
D'abord, les Francais ont gagne des guerres, les dernieres etant sous Napoleon 1e, cela fait deja pres de 200 ans! Laughing

Ensuite, on ne peut pas comparer l'incomparable. La presence en France d'une forte immigration nord-africaine ne presage pas forcement des conflits, ne serait-ce qu'a basse tension. Il faut rappeler que d'autres grandes puissances occidentales ont connu en leur temps des crises comme celle des banlieues il y a bientot deux ans. Cela a ete le cas en Grande-Bretagne, mais aussi aux USA. Et ces crises n'ont pas fait trembler les assises sur lesquelles ces pays sont poses!

Les conclusions du colonel Trinquier sont, selon ce que Noach a bien voulu nous citer, tres suspects. Ils sentent bon le putsch, le genocide aussi (= politique de pacification). Bref, c'est encore une manifestation que 45 ans apres la fin du conflit en Algerie, on n'arrive toujours pas a dominer ses passions et a ecrire enfin l'histoire veritable de ces evenements.

Faudra-t-il attendre la disparition de ses principaux acteurs? Probablement, et puis les Francais n'ont jamais ete tres bons pour decrire des defaites. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bernadette



Nombre de messages : 7843
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Le temps perdu... peut-être   Sam 11 Aoû - 9:43

Georges je suis vraiment embarrassée... de devoir te reprocher ton optimisme !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevat

avatar

Nombre de messages : 2989
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: Le temps perdu... peut-être   Sam 11 Aoû - 22:07

Bernadette

Tu as dit que Georges était OPTIMISTE... Où ca ??

Aaaaah au dessus... BoF !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bernadette



Nombre de messages : 7843
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Le temps perdu... peut-être   Sam 11 Aoû - 22:17

Très exactement : la forte immigration qui ne presage pas forcement des conflits !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yossi

avatar

Nombre de messages : 1439
Localisation : NEGUEV
Date d'inscription : 08/08/2007

MessageSujet: Re: Le temps perdu... peut-être   Sam 11 Aoû - 22:20

georges quel plaisir que de te repondre avec toi on s'instruit et en plus tu nous envois du soleil d'israel :
c'est toi qui a vu le jour en france et dont la famille a ete deporte qui me dit de dormir sur mes 2 oznaimms la tu m'etonnes ?? je te pose la 1° question combien y a t il de " musulmans " en france 2° question combien y a t il de musulmans en EUROPE et ne me repond pas que ce n'est pas le sujet !!!repond moi la dessus et je te dirais si tous les forumeurs pouront dormir sur leurs 2 oreilles???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le temps perdu... peut-être   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le temps perdu... peut-être
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Combien de temps dans un cosy???
» Combien de temps sans laver ses cheveux avant un defrisage?
» la Septicémie
» Les oreillettes
» Exercices pour avoir de belles fesses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum sepharade-janine :: Votre 1ère catégorie :: Votre 1er forum-
Sauter vers: